ultra Milkmaids – Medecine (LP)

Ant-Zen
www.ant-zen.com






C’est une plongée aux sources qu’induit cette « medecine », ce « remède », coïncidant avec le quinzième anniversaire d’ultra Milkmaids. Après les plus récentes incursions dans un rock inspiré de Sonic Youth et des Beach Boys, Medecine renoue avec les premières cassettes, les premiers disques chez Noise MuseuM, Drone Records, Staalplaat… Le sceau retrouvé d’une musique ambiante toujours lumineuse, toujours frontalière d’inspirations mélodiques à fredonner sans assurance de leur réelle existence. Pour marquer le pas, les deux frères Jaffiol ont été rejoints par Tamara Goukassova, qui avait déjà apporté son violon à James Plotkin. Le violon donc, indiquant la voie des rayons de lumière voilée filtrant dans le grenier, par les tuiles disjointes ou les hublots économes de chaleur, et dans le même temps les craquements du bois qui travaille, patiemment, plus patiemment que la vie qu’il a déjà vue passer de nombreuses fois et que d’autres générations suivront. Ce remède des ultra Milkmaids est peut-être le retour à une temporalité plus lente, à une permanence des règles cachées du monde, que la musique mélancolique révèle plus subtilement que d’autres. L’instrumentation de cette bâtisse musicale ouvre la porte de chacune de ses pièces : violon, click’n’cut, mais aussi piano, bandes, synthétiseurs analogiques… dessinant autant de tableaux d’un esprit qui s’évapore sans se dissoudre, mais gagne en légèreté, en onirisme, vibration fragile d’harmonique gazeux, une inhalation narcotique.

Denis Boyer

2010-12-20