Amesha Spenta – (s/t)

Audiotrauma
www.audiotrauma.org




Le label parle pour ce disque de « musique électro progressive ». Associer ces deux termes revient presque toujours à évoquer la musique cosmique, mais Amesha Spenta réussit pourtant à bien accorder les deux épithètes dans un autre champ de représentation. L’orientalisme en donne une teinte (comme sur le morceau Prognosis), mais les références sont plus troublées ailleurs. Les percussions se hachent et se saccadent, se noient dans les boucles sorties de la saturation qui, menacées d’effondrement, renaissent miroitantes en promenade de piano. Un monde de grésillements scorniens les entoure, les nimbe et tamise leur lumière qui glisse, éblouit dans les moments de blocage aride, ou bien danse dès que les rappels asiatiques ressurgissent. On ne trouvera pas ici de renouvellement d’une électro instrumentale qui navigue depuis déjà longtemps sur ces codes, mais celle-ci retrouve un peu de la fumée, du chatoiement minéral, de l’allongement d’un rock qui s’était donné comme projet d’assujettir le temps.

Denis Boyer

2009-09-24