Detritus – Fractured

Ad Noiseam
www.adnoiseam.net




A moins d’être un artiste du socle, c’est-à-dire de se cantonner à la topographie méticuleuse, à l’exploration intime de la fibre, le musicien est vite appelé à ensemencer les reliefs qu’il a souvent empruntés. C’est ce qu’a réussi plutôt brillamment D. Dando-Moore alias Detritus sur cet album, Fractured, qui est à sa musique une sorte de printemps. Habile en rythmes, en basses et en cordes, désormais il illumine, décrète les embranchements savants, les arabesques mélodiques, les acharnements de pressions épiques (le morceau d’ouverture, Desolate). Il tire les samples, les constructions enchevêtrées vers des formes qui dépassent le calibre électro de sa musique. Ce que, peut-être, l’écoute de KMFDM ou Some More Crime a produit sur son sens de la palette s’entend ici comme la part tectonique de sa géographie. Pour la luxuriance et l’éclairage, il s’agira plutôt de phrases de violons et de pianos, rattachant l’exercice de Detritus à ceux de Katoo, Beefcake ou Hecq. Monde de magma, de crépuscules et de prés, profondément romantique, Fractured a pris le parti de l’expression, une expression enracinée dans un socle qui s’entend comme tel, breakbeats compressés, chaloupes mid-tempo, anneaux chromés de basses sur percussions exotiques. Ils sont rares mais il y a également des moments où les mélodies sacrifient un peu leur vertu (sur Inside blue ice par exemple), parce que l’effet cinématographique comporte aussi ce piège. Bien plus qu’avec la texture et l’abstraction, qui sont manières de description de l’ordre primordial et qui, lorsqu’elles sont justes, appellent nécessairement l’approbation des sens et non celles du jugement, le jeu dramatique dans la musique est sujet à tous les épanchements, et pénètre le champ de la critique du goût. Alors, jugeons sereinement car le goût ici s’accorde à son terreau rythmique et textural, et l’on verra que ce disque envoie des rameaux lumineux, des motifs sinueux qui pour l’essentiel en sont la belle assimilation.

Denis Boyer

2009-02-22